Les Pannessières

Site non visitable (privé).

 

 

Demeure rectangulaire du XVIIIe siècle, bâtie à partir de pierres et de crépis rappelant les caractéristiques de l’architecture civile du Bourbonnais.

 

L’édifice se compose d’un corps de bâtiment à un étage, accompagné de deux ailes latérales à un seul niveau, auxquelles des constructions agricoles ont été ajoutées sur les façades opposées à la cour d’honneur.

 

Chaque étage possède sept ouvertures, dont la porte principale au rez-de-chaussée.

 

 

En 1599, le domaine appartient à Jean Berthomier, puis à la famille Chauvin, médecin et militaire moulinois.

 

L’une des héritières de cette famille épouse par la suite Jean-Baptiste Sallé, écuyer, conseiller et secrétaire du roi.

 

Ainsi le constructeur du pavillon actuel serait Gabriel-François Sallé, l’un de ses descendants, qui aurait scellée une pierre dans la façade ouest de la demeure afin de rendre hommage à Jean-Baptiste initiateur de l’édifice. Celui-ci fut guillotiné à Paris pendant la Révolution française.

 

Depuis les communs ont été aménagés.

 

 

Il y a également la présence d’une maison à colombage constituée de pan de bois et de torchis qui serait à l’époque un ancien relais de poste.

 

Celle-ci se situe à proximité du château, elle ne possède pas de grange ni d’écurie.

 

Un autre élément datant de 1770 est un plan d’ensemble où serait inclus un parc à la française qui n’a apparemment jamais été réalisé.

 

 

L’ensemble de ces bâtiments sont inscrits par arrêté du 13 février 1979.