Monument aux Morts

Situé place de la Mairie

 

 

Le Monument aux Morts de Gennetines avait une structure d’un style traditionnel datant de 1921.

 

L’inauguration du monument a eu lieu le dimanche 1er mai 1921.

 

Celui-ci est formé d’un obélisque de calcaire blanc, dominé par un coq posant une patte victorieuse sur un casque à pointe.

 

Il porte les noms des 47 victimes de la Première Guerre Mondiale.

 

 

 

Résumé de la presse de l'époque...

 

 

Le courrier de l’Allier du 28 avril 1921

 

GENNETINES

 

Communication du comité des Mutilés :

 

        Dimanche, la section des Mutilés de Gennetines, Saint-Ennemond, Chézy a donné une sauterie très réussie.

 

        Les Mutilés remercient bien sincèrement les dames et jeunes filles tant de la commune que des communes environnantes d’avoir bien voulu rehausser cette fête par leur présence.

 

        IIs en profitent pour remercier aussi les généreux donateurs dont l’obole permettra dimanche prochain, à l’occasion de l’inauguration du Monument Commémoratif, d’offrir une couronne à leurs chers camarades tombés au champ d’honneur.

 

        Cette cérémonie sera présidée par M. Gaston VIDAL.

 

 

 

Le Progrès de l’Allier du 03 mai 1921

 

        Dimanche après-midi a eu lieu à Gennetines sous la présidence de M. Gaston VIDAL, conseiller général du canton est Moulins, député et sous-secrétaire d’Etat à l’enseignement technique, l’inauguration solennelle du monument aux morts de la commune de Gennetines.

 

        M. Gaston VIDAL fut reçu à l’entrée du bourg par le maire, M. DUVERNOIS et M. BAUDRON, président du conseil d’arrondissement.

 

        La fanfare d’Yzeure qui prêtait son concours à cette cérémonie joua la « Marseillaise » puis le cortège se rendit devant le monument élevé sur la place en fac de l’école.

 

        Trois gerbes de fleurs furent offertes par de charmantes jeunes filles au sous-secrétaire d’Etat, à M. BAUDRON et aux Mutilés.

 

        Puis la toile qui couvrait le monument tomba, montrant l’œuvre du sculpteur Moretti : une colonne surmontée du coq gaulois une patte fièrement posée sur casque boche. Un cœur de jeunes filles chanta alors les immortelles strophes de Victor Hugo : « A ceux qui pieusement sont morts pour la patrie ».

 

        Au milieu de l’émotion générale qui étreint tous les cœurs, l’appel des 45 enfants de Gennetines morts au champ d’honneur est fait par deux mutilés.

 

        M. DUVERNOIS prononça un discours exprimant toute la reconnaissance que nous devons à nos chers disparus exaltant la sublimité de leur sacrifice et se terminant par un émouvant adieu à ses regrettés concitoyens.

 

        M. ROYE, délégué de L’ A. G. M. G. apporta au nom des Mutilés du département de L’Allier aux camarades tombés le salut respectueux de leurs frère d’armes.

 

        « Et vous, dit-il, parents des chers disparus, mères et veuves en deuil, soyez fières, de ceux que vous pleurez car ils sont morts dans la gloire, pour la plus noble des causes, et leur souvenir ne nous quittera jamais.

 

        « Devant ce monument élevé à votre mémoire nous renouvelons L’engagement d’honneur d’assurer l’avenir de vos veuves, de vos orphelins, de vos descendants ! »

 

        Puis M. BAUDRON, apporta au nom du Conseil d’arrondissement un émouvant hommage aux disparus et à leurs familles.

 

        Enfin M. Gaston VIDAL pris la parole.

 

        Dans une vibrante improvisation il salua la mémoire des héros immortels, et esquissant un tableau saisissant de la situation politique actuelle, il en fit ressortir la gravité et nécessité d’une action ferme, servie par l’union de tous les français ; pour que le sacrifice consenti par les 1 500 000 morts de la guerre ne mesure pas vain.

 

        Le sous-secrétaire d’Etat a reçu ensuite à la mairie les personnes qui désiraient s’entretenir avec lui. Puis à 5 heures, il présida un banquet qui réunit dans une atmosphère de franche cordialité les personnalités présentes à la cérémonie.

 

 

 

Quelques photos...

 

  • Inauguration Monument aux Morts en 1921. Inauguration Monument aux Morts en 1921.
  • Inauguration Monument aux Morts en 1921Inauguration Monument aux Morts en 1921
  • Monument aux Morts - Coq FrancaisMonument aux Morts - Coq Francais
  • Place de la Mairie - Monument aux mortsPlace de la Mairie - Monument aux morts

Simple Image Gallery Extended

 

 

Résumés et photos donnés gracieusement par monsieur Michel Mauve.

 

 

 Une construction nouvelle en 2012...

 

 

Le 13 novembre 2012, les Pompes Funèbres Générales (Marbrerie Moretti) ont enlevé le monument aux morts devenu trop dangereux.

 

 

La roche est devenue poreuse avec le gel. Le socle était fendu et le coq était effrité. 

 

 

Un montant de 10 914.31 euros a été inscrit au budget 2012.  L'ONAC a subventionné 1 000 euros et la Préfecture (Dotation d'Equipement Des Territoires Ruraux) a subventionné à hauteur de 3 274 euros.

 

 

Le nouveau monument aux morts sera en granit du Tarn Flammé.

 

Après délibération du 24 novembre 2012, le Conseil Municipal décide à l'unanimité d'ériger le nouveau monument aux morts sur la Place de la Mairie, devant la fontaine.

 

 

 

                         

 

 

 

 

.

 

 

Un coq en granit a été sculpté par monsieur Chalumeau Marcel pour un coût de 2 200 euros.

L'inauguration aura lieu en septembre 2013.